Secours en montagne icon_twitter icon_mail

En cas d’accident, protégez la victime, alertez les secours (112) et portez assistance. Lorsque vous alertez les secours, donnez le plus de renseignements possibles sur la victime et sa localisation.

Les gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardiaque

PDF - 2.5 Mo

- 1. Appelez. Dès que vous avez constaté que la victime est inconsciente et ne respire pas, vous devez appeler les secours en composant le 112.

- 2. Massez. La victime doit être allongée sur le dos sur un plan dur. Agenouillez-vous à ses côtés et posez les mains l’une sur l’autre en appuyant avec le talon de la main sur le sternum au milieu de la poitrine, bras tendus. Vos épaules doivent être dans l’alignement de vos mains. Effectuez des compressions à la fréquence de 100 à 120 par minute en utilisant votre poids de façon à enfoncer le sternum de 5 à 6 cm.

- 3. Défibrillez. Dès l’arrivée d’un défibrillateur automatisé externe (DAE), ouvrez-le, mettez en place les électrodes sur le thorax de la victime à même la peau et suivez les instructions vocales. L’utilisation d’un DAE ne nécessite aucune formation, c’est un appareil très simple à utiliser et sans aucun danger pour vous ou la victime. Associé au massage cardiaque, l’utilisation d’un défibrillateur multiplie par 10 la probabilité de sauver la victime.

- 4. Attendez les secours. Laissez les électrodes en place et continuez le massage cardiaque si nécessaire en attendant l’arrivée des secours.

Pour en savoir plus, téléchargez la brochure "Arrêt cardiaque - Informations pratiques".

Le métier de pisteur-secouriste