Balisage des pistes icon_twitter icon_mail

Pour skier sur les pistes en toute sécurité, il est indispensable de bien connaître et de respecter le balisage des pistes.

Ouverture des pistes

Seules les pistes ouvertes sont sécurisées. Une piste de ski alpin est fermée notamment dans les cas suivants :
- en fin d’exploitation journalière ;
- à partir du moment où son contrôle montrerait que la sécurité des pratiquants n’y est plus assurée.

Les espaces situés en dehors des pistes ne sont ni délimités, ni balisés, ni protégés, ni contrôlés, le pratiquant évolue alors à ses risques et périls. Avant de vous lancer sur les skis, vérifiez l’état d’ouverture ou de fermeture des pistes affiché sur les panneaux d’information de la station.

Se repérer sur les pistes

Dans chaque station un plan des pistes indique le tracé des pistes et leur couleur, le tracé des remontées, l’emplacement des postes de sécurité et de secours et celui des points de repos et de restauration.

Les pistes de ski alpin sont classées selon leur niveau de difficulté technique en quatre catégories identifiées par un code couleur :



Des balises sont placées sur l’un des bords de la piste pour vous permettre de vous repérer. Elles sont numérotées par ordre décroissant et indiquent le nom de la piste sur laquelle vous évoluez : par exemple le chiffre 1 sur fond noir signifie que vous êtes arrivé(e) en bas d’une piste noire très difficile – Bravo !

Les indications nom de la piste et numéro de balise doivent être communiquées pour faciliter l’éventuelle intervention des services de secours en cas d’accident.

En l’absence de délimitation naturelle de l’un des bords de la piste, celui-ci est matérialisé par des jalons dont la couleur correspond au niveau de difficulté de la piste. Les jalons de délimitation, situés à droite d’une piste dans le sens de la descente, comportent à leur sommet un dispositif de couleur orange.